musique

CONCERTS SUR LA SEINE

DAKHABRAKHA & DJAZIA SATOUR

Le 1er août - Sur la Seine

Pour fêter l’été et le plaisir de se retrouver en toute liberté sur les bords de Seine, venez vivre une soirée de concerts magique le 1er août prochain !

 

Du Pont de l’Alma à la Bibliothèque nationale de France, en passant par le Musée d’Orsay, l’Hôtel de ville ou encore le Square Tino Rossi, la transe envoûtante des Dakhabrakha et la pop-folk pétillante de Djazia Satour inonderont les deux rives.

 

Suivre le bateau ou plutôt guetter son arrivée, ce sera à vous de choisir !

 

 

DAKHABRAKHA

 

Leur nom résonne comme une formule magique. Les DakhaBrakha – qui signifie « donner/prendre » – sont quatre musiciens : trois femmes et un homme, vêtus de costumes traditionnels et de hautes coiffes noires. Puisant au plus profond des chants polyphoniques ukrainiens, le groupe modernise un héritage musical colossal à coups de percussions, d’accordéons et de mélodies vagabondes. Rassemblé en 2004, au sein du Centre d’art contemporain de Kiev, le quatuor a arpenté pendant des années les villages d’Ukraine pour collecter des chansons populaires avant qu’elles ne disparaissent à tout jamais. À ce folklore, se sont peu à peu mêlés des influences diverses et des rythmes du monde entier, empruntés à l’Orient, à l’Afrique, à l’Inde autant qu’aux Balkans.

 

Ce qui en découle ne ressemble à rien d’existant : une transe d’une beauté sidérante, résolument libre et engagée.

 

 

DJAZIA SATOUR, ASWÂT

 

Dans son dernier album Aswât (« Des voix »), Djazia Satour explore dans une veine subtile et personnelle l’héritage musical algérien. S’y mêlent, avec une grande poésie, le chaabi de l’Alger des années 50, les rythmes ancestraux des bendirs, les mélodies raffinées du banjo, du mandole et les basses et les claviers analogiques d’une pop-folk pétillante.

 

L’artiste chante avec passion, ici exclusivement en arabe, la dépossession de l’exil et de l’errance, l’amour au milieu des tumultes du monde. Sa voix vous saisit, vous envoûte.

 

 

{ PRESSE DAKHABRAKHA }

 

Les voix se mélangent, s'entrelacent, fusionnent pour créer un chant incroyablement beau et puissant. DakhaBrakha convie sur scène le folkore ukrainien mais aussi djembé, violoncelle etzgalevka. Les quatre membres torturent leurs instruments, triturentles différentes sonorités et créent un état de transe sidérant.

Mathilde Doiezie, Le Figaro

 

Si les polyphonies aiguisées des demoiselles s'enracinent dans l'authenticité ancestrale, rythmes et instrumentation (violoncelle, djembé, accordéon, clavier...) troublent repères et frontières pour destranses empruntées à l'Orient, à l'Afrique, à l'Inde autant qu'aux Balkans.

Stéphane Davet, Le Monde

 

 

{ PRESSE DJAZIA SATOUR }

 

Sa voix vous saisit, vous envoûte, l'artiste chante avec passion la dépossession de l’exil et de l’errance, l'amour au milieu des tumultes du monde.

Guillaume Schnee, FIP

 

Une pincée de blues, une lichette de valise à trois temps, une poignée de samples de oud et vous obtenez l’univers musical de Djazia Satour. (...) La force de l’amour, la parole de l'exil et la magie du chant (...) un retour aux sources inventif.

20 minutes

 

Bavarde et radieuse, Djazia Satour campe la hobo bucolique (...) déroule ici de ravissantes balades, invite ailleurs le public à la rejoindre sur une mélodie des vents africaine...

Anne Berthod, Télérama

 

 

Distribution

DAKHABRAKHA

Musiciens : Marko Halanevych, Iryna Kovalenko, 

Olena Tsybulska, Nina Garenetska

Fondateur du groupe : Vladyslav Troitskyi

 

DJAZIA SATOUR

Chanteuse : Djazia Satour

Musicien, guitare : Benoit Richou

Musicien, cordes : Rabah Hamrene

Musicien, batterie, piano : Rémi D'Aversa

Régisseur : Fabien Daïan

Technicien son : Nicolas Matagrin 

Production

Photographie DakhaBrakha : © Olga Zakrevska

Photographie Djazia Satour : © Yannick Siegel

Sur la Seine, du Pont de l'Alma à la BnF

 

Durée : 3h

 

En accès libre

 

ACCÈS

Quais de Seine entre le Pont de l'Alma et la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand

GRATUIT SANS RÉSERVATION
  • samedi 01 août - 19h00
    Sur la Seine